Commission finances

En cours d'élaboration, les nouvelles orientations budgétaires seront soumis au vote en mars...

Paul Chainais, Président

  • Patrick Leclair, Vice-président.
  • Xavier Herruel
  • Gérard Lerebour
  • Jean-Claude Ribault
  • Jérôme Dangy

Extrait du Piriac Infos n°4 de JANVIER 2015 :

Piriac prépare sa stratégie financière pour le mandat

Voir loin… Dans un contexte de raréfaction des ressources financières, notamment du fait de la baisse sans précédent des dotations de l’Etat, la Commune de Piriac-sur-Mer entend, désormais, piloter son budget sur le long terme, en adoptant une stratégie de gestion pour les 5 ans à venir.
Pour 2014, hors bilan, le Budget de la Commune de Piriac, c’est, au total, près de 8 M€ qui se répartissent comme suit :
  • 4,9 M€ en Fonctionnement
  • 3,1 M€ en Investissement

Le Fonctionnement, ce sont les dépenses courantes de la Commune : les salaires des agents municipaux bien entendu, mais aussi l’entretien du patrimoine communal (bâtiments, voirie, espaces verts, etc), les subventions diverses et variées, notamment celles aux associations, et les politiques publiques de la collectivité concernant l’éducation, la culture, le sport, le social, etc

L’Investissement, ce sont toutes les dépenses d’équipement (constructions, entretien, rénovation de bâtiments et de routes), d’aménagement urbains ou de réserves foncières de la Commune. Les deux sections s’équilibrant en dépenses et en recettes (c’est une obligation légale pour les collectivités territoriales).

Un contexte budgétaire extrêmement tendu Faire mieux… avec (beaucoup) moins !

L’un des challenges majeurs auquel sera confrontée la Majorité municipale sera celui du financement de sa politique. La nouvelle équipe municipale élue lors des élections municipales de mars dernier porte un programme ambitieux pour Piriac-sur-Mer avec plusieurs équipements structurants. Ce qui supposera de pouvoir dégager des marges en fonctionnement (excédent de fonctionnement) afin de conserver une part importante d’autofinancement pour les futurs équipements.

Or, comme toute collectivité territoriale, la Commune de Piriac-sur-Mer, contrainte de participer à l’effort collectif de redressement des comptes publics va voir ses ressources drastiquement diminuer. Dès l’année prochaine, les dotations de l’Etat- qui représentent près de 24 % des recettes communales- vont ainsi être réduites de 10 % et, selon les perspectives annoncées par le gouvernement, la Commune peut s’attendre à perdre environ 40 % des dotations de fonctionnement que l’Etat lui verse chaque année, soit près de 500 000 € en tout. Dans ces conditions, dégager une épargne brute (différence entre les recettes et les dépenses réelles de fonctionnement) suffisante pour alimenter l’autofinancement de ses réalisations va devenir, forcément, plus compliqué. D’autant qu’il n’est, désormais, pas pertinent d’augmenter la fiscalité locale.

Voilà pourquoi, dans l’esprit de sérieux et d’anticipation qui la caractérise, la Municipalité est en train de définir une véritable stratégie financière pour les années 2015 à 2020. Celle-ci reposera sur 3 piliers essentiels : prioriser l’investissement, maîtriser l’endettement, maintenir la fiscalité à niveau constant

Priorité à l’investissement !

Parce que l’investissement est créateur de croissance, parce qu’il permet d’enrichir et de préserver le patrimoine commun et parce qu’il aide à soutenir les acteurs économiques locaux, la Municipalité aura pour objectif clair de maintenir un haut niveau d’investissement. D’ici à 2020, près de 5 M€ d’investissement devra être réalisé, notamment à travers un programme de réalisations très ambitieux. Pour le financer, la Municipalité privilégiera l’autofinancement afin de ne pas alourdir la dette. C’est donc en section de fonctionnement qu’il faudra rechercher les économies les plus fortes, notamment par des réductions de dépenses puisqu’il n’est pas raisonnable d’envisager d’augmentation de la fiscalité.

La dette sous contrôle

Malgré les difficultés pour se constituer une épargne volumineuse, il n’est pas, non plus, question, pour la Municipalité, d’avoir massivement recours à l’emprunt. Au contraire, la Municipalité portera le souci permanent de maîtriser son endettement. Première étape, en 2015 : désendetter la Commune. La Municipalité réfléchit fortement à utiliser une bonne partie des marges qui seront dégagée de l’exercice 2014 au remboursement d’une partie de sa dette. Pour les années à suivre, il s’agira de maîtriser au maximum le recours à l’emprunt. L’objectif : conserver une capacité de désendettement à moins de 8 années.

Une fiscalité constante

La Commune de Piriac-sur-Mer, contrairement à d’autres Communes moins bien loties, peut, fort heureusement, compter sur des bases fiscales fortes et dynamiques qui lui assurent des recettes en constante évolution. Pour 2015, elle pourra d’ailleurs compter sur une augmentation de ces bases de l’ordre de 1,9 %. Cependant, les élus n’entendent pas négliger le contexte socio-économique général et les difficultés de nos concitoyens à faire face à la crise. C’est pourquoi, ils seront attentifs à ne pas alourdir encore le budget des ménages en n’augmentant pas les taux des taxes locales. Pour augmenter ses recettes, la Commune cherchera surtout à attirer de nouveaux résidents. Pour le reste, elle s’engagera dans des efforts accrus de gestion.