Mobilisation des élus pour la défense du Bureau de Poste communal

Retour sur les actions menées par l'équipe municipale, suite à l'annonce de la suppression des horaires d'ouverture en après-midi, du Bureau de Poste de Piriac-sur-Mer.

Actualité municipale

Publié le jeudi 2 novembre 2017

Rappel du contexte

Le 16 janvier Mme Naudon, Déléguée aux relations territoriales du Groupe La Poste, avait souhaité rencontrer Paul Chainais, Maire de Piriac-sur-Mer, pour l’informer du constat opéré par La Poste concernant une baisse d’activité du bureau de poste local et des éventuelles mesures que sa direction comptait prendre en conséquence, notamment la modification des horaires d’ouverture.

Malgré les arguments avancés par M. le Maire et sa rencontre avec les syndicats (10/05), Mme Naudon accompagnée de Mme Blineau, Directrice de Secteur de Guérande, sont venus à Piriac-sur-Mer afin de faire état des directives prises par leur hiérarchie, le 12 juin dernier :

Le Bureau de Poste, traditionnellement ouvert, depuis 2013, date des dernières modifications horaires, de 9h30 à 12h00 et de 14h00 à 15h30 du lundi au vendredi, sera ouvert, à compter du 4 septembre 2017 de 9h30 à 12h30 seulement. Le Samedi, lui, restant inchangé avec une ouverture de 9h30 à 12h00.

Paul Chainais et ses élus municipaux, comprenant parfaitement les enjeux humains et économiques liés à cette fermeture de l’après-midi se sont alors mobilisés et ont entrepris différentes actions. Sur le plan local, par le biais d’une pétition, mais aussi sur le plan régional par le biais de courriers adressés à la Délégation Régionale de la Poste, relayé auprès du Sénateur Yannick Vaugrenard et de Mme la Députée, Sandrine Josso. Mais aussi rencontre et concertation avec M. Gruget, représentant du syndicat Sud des postiers.

Incidences des nouveaux horaires

Le bureau de Poste : cœur de vie communale

L’ouverture contraint les habitants à se concentrer sur une plage horaire restreinte qui ne correspond malheureusement pas aux actifs. Ces derniers étant bien souvent obligé d’effectuer leurs opérations sur d’autres bureaux (La Turballe ou Guérande). A Piriac-sur-Mer, dès lors, la queue peut parfois atteindre 10 personnes dès 9h30, ce qui, pour les personnes à mobilité réduite, peut paraître un véritable supplice d’autant qu’ils n’ont pas toujours les moyens de se rendre sur un autre bureau.

Le Bureau de Poste est l’un des acteurs social essentiel d’une commune rurale. En le brisant, c’est une partie de l’identité piriacaise qui se dégrade.

Les professionnels doivent, eux aussi, faire preuve d’une nouvelle organisation au quotidien et de patience, puisque le temps d’attente s’est considérablement allongé.

La Mairie compte au rang de ces acteurs professionnels. Elle est aussi impactée puisque chaque jour, la récupération des recommandés fait perdre 10 à 15 minutes à l’agent préposé, mais, au-delà de ce temps perdu, c’est surtout les administrés, les entreprises et partenaires qui en subissent les conséquences puisque les envois postaux sont différés d’une journée.

Au-delà de l’accessibilité, c’est le classement touristique de la Commune qui pourrait être remis en question dans un avenir plus ou moins proche. En effet, une Commune sans bureau de Poste ne peut plus prétendre à certaine classification et donc certains subventionnements. Or, le secteur touristique est un atout économique important pour notre Petite Cité de Caractère.

Le bureau de Poste : un service public

Il ne faut pas oublier que La Poste est un acteur du service public. L’Etat lui a confié 4 missions d’intérêt général, de par la loi du 2 juillet 1990.

Composantes essentielles de l’identité du Groupe La Poste, les missions de service public sont l’expression de sa contribution d’entreprise publique au développement des politiques d’intérêt général. Service universel postal, contribution à l’aménagement du territoire, transport et distribution de la presse et accessibilité bancaire : ces quatre missions de service public confiées à La Poste contribuent au maintien et à l’amélioration des liens sociaux caractéristiques de la société française. Elles constituent un facteur de cohésions sociale et territoriale, ainsi qu’un socle sur lequel La Poste structure son organisation et son fonctionnement. Pleinement intégrées à ses activités, elles devraient demeurer au cœur de la stratégie du Groupe et inspirer ses engagements.

Mais, pour s’adapter aux évolutions de l’environnement économique, concurrentiel et juridique qui ont pu impacter l’exercice de ces missions, un nouveau contrat d’entreprise a été signé le 1er juillet 2013 pour la période 2013-2017. Donnant lieu, pour la Commune de Piriac-sur-Mer, à une première modification des horaires d’ouverture en 2013.

Le nouveau contrat de présence postale 2017-2019 a été ratifié par l’Etat, l’Association des Maires de France, des Présidents d’intercommunalité et le Groupe La Poste. Ce 4ème contrat s’inscrit dans la continuité des précédents afin de pérenniser les partenariats (agences postales et relais poste) et développer les nouvelles formes de mutualisations (Maisons de Service au Public et facteur-guichetier en bureaux de poste) et de favoriser le maintien d’une présence postale en milieu rural.

Ce nouveau contrat ferait le pari d’une accessibilité renforcée. Il se fixerait pour principale finalité l’adaptation de la présence postale aux besoins diversifiés des territoires et des populations, en tenant compte des évolutions des usages et des technologies.

Résultantes des actions menées

C’est en délégation que les élus locaux se sont déplacés, le 19 octobre dernier, au siège de la Délégation Régionale de la Poste à Nantes. Paul Chainais, Maire de la Commune, Michel Volland, 1er adjoint en charge des Travaux et de l’Urbanisme, Patrick Leclair, Adjoint aux Finances et aux Affaires scolaires et Daniel Eloi, adjoint à la Sécurité et aux affaires maritimes.

Ils ont été reçus par M. Fabien Jouron, Délégué Régional, Mme Françoise Naudon, Déléguée aux relations territoriales, et Mme Sylvie Boucard, Chef de projet appui et transformation de réseau.

Les élus ont ainsi pu leur apporter les 1500 signatures collectées pour le maintien des horaires du bureau de Poste, et leur faire part de l’impact de leur décision sur la population locale, qu’il s’agisse des administrés ou des entreprises.

Cependant, tout au long de cet entretien de 2 heures, M. Jouron et son équipe n’ont cessé d’avancer les mêmes arguments, avant tout financiers :

  • Baisse de la fréquentation de 15% depuis 2013
  • Panier moyen d’un « client » s’élevant à 5.50€

Le Groupe La Poste ne voit donc Piriac-sur-Mer, comme beaucoup d’autres Communes, qu’à travers des données financières et une politique tendant à supprimer de nombreux bureaux de Poste pour sous-traiter leurs services auprès des Mairies, Commerçants ou Associations locales. Moins de charges, plus de profits, le Groupe La Poste parle de rentabilité et non plus de service public.

Après avoir réorganisé leurs tournées postales pour en réduire le coût, les 80.000 facteurs de France ne passent donc plus de manière quotidienne dans les rues de nos Communes, mais rationnalisent leur distribution pour correspondre au tiers de courriers perdus en faveur des mails.

Aujourd’hui leurs services sont rendus par 8500 bureaux de Postes et 8500 partenariats, mais demain qu’en sera-t-il ? Après l’augmentation des tarifs postaux au 1er janvier de 3.1%, quel sera leur business plan ?

Les élus de Piriac-sur-Mer ne baissent pas les bras et souhaitent continuer leur combat pour que les piriacais aient accès à une qualité de service digne d’une Commune qui passe de 2.230 habitants à plus de 20.000 en période estivale. C’est en se faisant entendre, en ralliant les partenaires locaux et les Communes rurales que l’esprit du service public pourra être sauvegardé.