Inauguration de la base nautique Damien Seguin

Ce vendredi 5 octobre, toutes les conditions étaient réunies pour inaugurer comme il se doit la nouvelle base nautique de Piriac ; et c'est avec beaucoup d'émotions et de fierté que les élus l'ont baptisé du nom de Damien Seguin, parrain du bâtiment.

Actualité municipale

Publié le jeudi 4 octobre 2018

C’est en présence de Mme Josso, députée, de M. Le Guen, Conseiller Communautaire à Cap-Atlantique, de M. Thourot, Président de NPB, et de M. Damien Seguin, navigateur émérite et parrain, que M. Paul Chainais, Maire de la commune et M. Michel Volland, 1er adjoint en charge de l’urbanisme ont inauguré la nouvelle base nautique de Piriac-sur-Mer.

Le projet des élus

Dans leur programme Paul CHAINAIS, Maire, et son équipe avaient inscrit « la création d’un bâtiment polyvalent moderne pour l’école de voile », pouvant répondre aux attentes des pratiquants de tous niveaux et des professionnels et développer un secteur économique local de 1er plan.

La Commune de Piriac-sur-Mer a la chance de compter, parmi ses associations, celle de Nautisme en Pays Blanc (N.P.B), élue école de voile française de l’année en 2015, lors du Salon Nautic de Paris et classée 5éme école de voile au plan national. Cet atout constitue un gage pour pouvoir assurer une gestion optimum du bâtiment en proposant des services d’une qualité reconnue.

Les objectifs

L’offre de service en matière d’école de voile et de nautisme était, jusqu’à présent, proposée dans des locaux vétustes, difficile d’accès et peu fonctionnels.

Afin de proposer un service de qualité, répondre aux attentes des usagers et aux besoins fonctionnels des utilisateurs, les objectifs suivants ont été définis :

  • Moderniser et pérenniser l’outil de développement des activités nautiques
  • Améliorer les conditions de pratique du public, dans le respect des normes en vigueur
  • Rendre accessible les activités nautiques au plus grand nombre, notamment aux personnes à mobilité réduite en développant le handi-voile
  • Aménager un lieu offrant un accès piéton, voiture et mer
  • Développer l’image de Piriac en tant commune incontournable en matière de nautisme sur la région
  • Développer, par le biais du nautisme, l’activité économique communale, voire régionale

Un bâtiment d’intérêt général

L’activité nautique est l’un des poumons économiques de la commune. Les prestations proposées, leur qualité répondent aux attentes locales mais aussi à celles du tourisme, favorisant l’attrait pour Piriac-sur-Mer et la fréquentation de la commune.

Outre l’offre de loisirs, ce sont les jeunes des écoles piriacaises qui bénéficieront de l’avantage de disposer d’une école de voile assurant un enseignement de haut niveau, en toute sécurité.

Après des études préalables, une phase de concertation avec les utilisateurs puis les riverains, une consultation des entreprises, les terrassements ont débuté en janvier 2017. En présence des personnalités régionales, départementales, des élus municipaux, du maître d’œuvre, des représentants des entreprises retenues et des services municipaux, le Maire, Paul CHAINAIS, avait procédé, le 23 février 2017, à la pose de la première pierre. Livrée le 31 mai dernier, la structure a fait, alors, l’objet d’un agencement intérieur qui s’est achevé en août dernier, permettant à l’association N.P.B. de s’installer.

Un bâtiment fonctionnel

Ce projet, mené en concertation avec l’association gestionnaire du site, a permis à l’architecte de définir 3 espaces distincts :

  • Une partie administrative accessible depuis la passerelle du parking de Port de Boucher. Celle-ci inclue également une salle de réunion attenante à un « Club House ». Les deux étant proposés à la location aux associations et organismes nautiques.
  • Une partie technique, située en rez-de-chaussée, dédiée aux vestiaires, douches, gileterie, …
  • Un hangar de 420 m2 permettant le stockage du matériel, comprenant une partie atelier de 40 m2 dédiée aux réparations et à l’entretien.

Accessibilité pour tous !

Les services communaux en concertation avec la Chambre de Commerce et d’Industrie (C.C.I.), en charge de l’exploitation du port de Piriac-sur-Mer, ont travaillé de concert afin de permettre aux personnes à mobilité réduite (P.M.R.) de se rendre du port à la base nautique, et d’obtenir ainsi le label « Tourisme Handicap ».

L’obtention de ce label répond, ainsi, non seulement à la vocation du bâtiment, accessible à tous, mais aussi aux prestations proposées puisque l’association N.P.B. porte, depuis longtemps, un objectif de développement du handi-voile.

Le bâtiment en chiffres 

Coût de construction (prévisionnel) : 2.251.000 € TTC
Subventions obtenues : 148.176 € (hors FCTVA)
Surface totale de 1077 m2 répartie ainsi : Atelier 163 m2 – Stockage fermé 380 m2 – Rdc 287 m2 – Etage 247 m2 – Terrasse 51 m2

Les prestations

L’association piriacaise Nautisme en Pays Blanc (N.P.B) est l’association en charge de la gestion des offres en termes de nautisme et de la gestion de l’école de voile.

Afin d’établir les règles d’usage, les modalités financières de gestion et de fonctionnement de la nouvelle base nautique, une convention d’utilisation a été signée entre la Mairie et l’association.

Le Club house, grande salle de réunion de 49 m2, pouvant être étendu à 104 m2, avec coin cuisine, est un lieu convivial donnant sur une terrasse de 51 m2 offrant une vue panoramique sur la mer. Cette salle est proposée à la location uniquement pour les acteurs du nautisme : associations, clubs ou Chambre de Commerce et d’Industrie. Sa gestion est assurée par le service des droits de salle de la Mairie, comme toute salle communale et fait l’objet d’un contrat de location qui en fixe les conditions.

N.P.B des lettres qui résonnent bien au-delà de la Loire-Atlantique !

Un peu d’histoire

L’association Nautisme en Pays Blanc (N.P.B) est née en 1983 d’une conjonction insolite : en effet, dès sa constitution, elle était constituée pour la ville de Piriac. Le comité central d’entreprise (ACAS) du Commissariat à l’Energie Atomique (CEA), des centres de vacances du Moulin de Praillane et du Razay. L’inauguration en avait été parrainée par une personnalité à la fois locale et nationale : Monsieur Olivier Guichard.

L’objectif premier était l’apprentissage de la voile et tout ce qui tourne autour du nautisme.

En 1991, les diverses évolutions, développement de l’école de voile, organisation d’événements nationaux, la gestion d’une section sportive et de loisirs ont nécessité une plus large ouverture. La venue de la ville de La Turballe a permis une première étape de la mutualisation des matériels, du personnel et des financements. C’est à ce moment que le comité directeur a choisi le nom générique de Nautisme en Pays Blanc. La ville de Mesquer est venue rejoindre l’association quelques années plus tard, suivie de celle de Saint Molf.

Le premier Président a été le Maire de la commune, Monsieur Louis Cubaynes, rapidement remplacé par Monsieur Chartois, ancien Directeur de l’Ecole Nationale de Voile et Directeur régional jeunesse et sports des Pays de la Loire.

L’âge avançant, Monsieur Chartois doit cesser ses activités, il est remplacé par le nouveau Maire de Piriac, Monsieur Jean-Louis Delhumeau. En 1999, la gestion d’association par un Maire n’étant plus possible Claude Thourot prend la Présidence. Il l’assure toujours aujourd’hui. A noter, le tout premier secrétaire de l’association était Monsieur Paul Chainais alors Secrétaire de la Mairie de Piriac et, désormais, Maire de la commune.

Le schéma associatif a, bien sûr, évolué mais les fondamentaux perdurent à savoir une école de voile à ce jour labellisée Ecole Française de Voile, première école des Pays de la Loire et dans le Top 5 Français. La partie événements est importante avec, notamment, le développement de la voile entreprise. La section sportive reste, aussi, un point important à développer pour les pratiquants locaux.

L’association est composée de membres dits : « fondateurs – de droit » (Mairies) et d’actifs, les trois sections sont gérées de manière indépendante avec un compte général.

Le pilotage journalier est assuré par une équipe de salariés compétents et également impliqués dans la vie de l’association. A ce jour, l’équipe de salariés est de 11 équivalents temps plein.

Depuis 2009, les élus et permanents du club proposaient de créer de nouveaux locaux après avoir occupé les locaux dévolus actuellement au Grand Norven puis la Maison de la Mer à partir de 1991, en cohabitation avec la Capitainerie du port.

La construction de la nouvelle base nautique va permettre de reconsidérer l’avenir avec de nouveaux projets.

Des projets plein la tête !

  • Développement du pôle Voile légère en hors saison,
    Sport :
    Constitution d’équipe de niveau départemental et régional en Catamaran, Optimist, Windsurf.
    Accueil et organisation d’évènements locaux, départementaux, régionaux, interrégionaux et nationaux en voile légère et en Habitable.
    Loisirs :
    Ouverture du point plage « Tous en Voile » et en Stand Up Paddle , Kayak et Pirogue les samedis après-midi
    Activités club loisirs en windsurf catamaran et optimist pour tous les locaux
  • Mise en place du kite surf en projet avec initiation et organisation d’évènements Kitboard
  • Mise en place d’un projet habitable « Coach Plaisance » pour monsieur tout le monde avec son bateau voile et moteur et des entrainements à la régate en monotype mais aussi en HN (voilier de croisière régate) les week-ends.
  • Elargir l’action sport santé touchant le bienfait du sport pour tous les valides suivant prescription médicale de niveau 1 lessamedis et Mercredis en liaison avec les activités club des mercredis et samedis et handivoile
  • Elargir le champ de l’accueil handicapés physiques et sport adapté navigation en voile Hansa et Goélette mais aussi en Pirogue
  • Action de formation sur le CQP (moniteur de Voile), aide moniteur l’été et passage du niveau 4 en voile
  • Développement de la voile entreprise en voile légère et en Habitable touchant les entreprises locales mais aussi nationales

Carte d’identité de N.P.B.
Président : Claude THOUROT – Directeur : Bruno SCHOCH
3 implantations : Piriac-sur-Mer, La Turballe et Mesquer. Avec le soutien de 4 Communes (Piriac-sur-Mer, La Turballe, Mesquer et St Molf) et du Conseil Département de Loire Atlantique
Licenciés à l’année : 72 adultes et 47 jeunes
Durant l’été, l’association emploie 32 personnes, dont 7 moniteurs et 18 aides moniteurs, pour 1781 licences et 1650 passeports voile

N.P.B, des activités à l’année !

  • Activités
    650 stages de voile de 5 jours (dont 1150 sur les 2 autres bases nautiques)
    500 heures de location voile et pagaies (dont 700 sur les 2 autres bases nautiques)
    90 heures de cours particuliers (dont 110 heures sur les 2 autres bases nautiques)
    150 personnes individuels en sorties goélette
    450 personnes en sortie kayak de mer
    250 personnes en stand up paddle
    FORMATION MONITEUR : 13 moniteurs en formation
    EVENEMENTS : 10 organisations de manifestations dont 1 championnat de France
  • Groupe été
    1300 personnes voile et pagaie sur les 3 bases nautiques
  • Groupe printemps
    2000 personnes voile et pagaie sur les 3 bases nautiques
  • Groupe automne
    1300 personnes voile et pagaie sur les 3 bases nautiques
  • Club à l’année
    60 personnes naviguent en automne et aux printemps

Une association qui a su se doter de moyens à la hauteur de ses ambitions !

  • Matériel pour les stagiaires à Piriac-sur-Mer :
    1 Goélette
    16 Optimists (et 17 sur les 2 autres bases nautiques)
    10 windsurfs (et 20 sur les 2 autres bases nautiques)
    5 dériveurs solitaires
    3 dériveurs doubles (dont 1 sur une 2 autre base nautique)
    12 catamarans 12 pieds (dont 12 sur les 2 autres bases nautiques)
    4 catamarans 14 pieds (dont 8 sur les 2 autres bases nautiques)
    4 catamarans 16 pieds (dont 8 sur les 2 autres bases nautiques)
    12 kayaks de mer de locations (dont 6 sur les 2 autres bases nautiques)
    25 kayaks de mer pontés
    2 pirogues solitaires
    2 pirogues 5 places
    12 stand Up Paddle (dont 16 sur les 2 autres bases nautiques)
    2 Stand Up Paddle XL
    6 voiliers radio commandée
    4 voiliers Hansa pour personne à mobilité réduite
  • Matériel d’encadrement et de sécurité sur Piriac sur Mer
    200 gilets de sauvetages (dont 300 sur les 2 autres bases nautiques)
    200 combinaisons (dont 300 sur les 2 autres bases nautiques)
    20 casques (dont 20 sur les 2 autres bases nautiques)
    1 bateau moteur 80cv
    1 bateau moteur 40 cv (dont 2 sur les 2 autres bases nautiques)
    7 bateaux moteur 9.9 cv (dont 10 sur les 2 autres bases nautiques)

Des Prix pour récompenses

  • 1ère Ecole Française de voile des Pays de La Loire depuis 10 ans par la Ligue des Pays de la Loire
  • 1er Club 2008 pour le développement du sport entreprise
  • 1ère Ecole de Voile Française, en France en 2015
  • 1er prix Touristique, en 2017

Des labels pour gage de qualité !

  • Label école de voile
  • Label école de sport en voile légère
  • Label Club sport Loisir
  • Label Point location FFVoile
  • Label Coach Plaisance
  • Label Balade Randonnée NAUTIQUE
  • Label Famille Plus
  • Label France Station Nautique Presqu’ile de Guérande
  • Label sport santé DRJSCS/ARS
  • Labels Handisport et sport adapté
  • Label Voile Scolaire

  Mais aussi des affiliations et agréments …

  • Agrée Fédération Française Canoë Kayak
  • Affilié à La Fédération Française Sport Adapté
  • Affilié à la Fédération du Sport Entreprise
  • Affilié à la fédération Française handisport
  • Agrée Jeunesse et Sport
  • Agrée inspection académique
  • Agrée Centre National de Formation CQP (Moniteur de Voile)

Un parrainage qui a du sens

Grand Prix Guyader le 5 mai 2018, Damien Seguin, IMOCA Groupe Apicil
Photo © François Van Malleghem – jmliot.com

Paul CHAINAIS et son équipe ont souhaité associer un parrain à la nouvelle base nautique afin de renforcer les valeurs fondamentales qui sont constitutives du monde de la voile et du nautisme comme la sportivité, le dépassement de soi, l’engagement et la solidarité.

Le bâtiment labellisé « Tourisme Handicap » a, en outre, pour vocation de développer le « Handi-voile » sur la Commune. C’est pourquoi les élus se sont tournés naturellement vers Damien Seguin, navigateur émérite, des Pays-de-la-Loire qui a accepté cet engagement avec fierté et enthousiasme à l’énoncé du projet.

Fort du constat que le handivoile n’est pas assez connu en France, Damien Seguin a créé l’association « Des Pieds et des Mains » afin de développer l’accès des handicapés aux sports nautiques. Il souhaitait, par les missions de l’association, favoriser la mixité dans les structures nautiques. Président fondateur, il a, depuis, cédé sa place à la tête de l’association mais poursuit inlassablement son travail d’ambassadeur auprès des clubs et des établissements scolaires afin que son expérience de sportif de haut niveau serve d’exemple aux plus jeunes porteurs de handicap.

L’histoire de Damien Seguin

Damien SEGUIN, un sportif passionné et ambassadeur de valeurs fortes

Novembre 1990, un jeune « métro » (un Français de la Métropole) en prend plein les yeux sur les quais de Pointe-à-Pitre, en Guadeloupe. Damien Seguin a à peine 10 ans quand il voit débarquer les premiers bateaux de la 4e édition de la Route du Rhum. « Je me rappelle très bien l’arrivée de Mike Birch. Il était arrivé quatrième, se souvient-il. J’imaginais qu’il allait être furieux, mais non, il était impassible, stoïque. Je l’ai rencontré avant mon départ de la dernière Route du Rhum en 2010, et je lui ai raconté cet épisode. Ça l’a fait rire. »

De cet événement naîtra le fil conducteur de sa vie. Parce qu’il voulait « faire comme ces grands marins », Damien Seguin demande à ses parents de l’inscrire aux cours de voile. « Comme tous les gamins, je n’avais pas un super niveau, mais j’avais un esprit de compétiteur. » D’année en année, il grimpe les échelons et enchaîne quelques succès probants chez les jeunes en dériveur (Optimist et Laser), puis en double sur catamaran (Hobby Cat 16 et Tornado).

PROFESSEUR D’EPS

En 1999, il intègre le pôle France de Quiberon, en Bretagne. « Lors des Semaines olympiques [manches de championnats du monde], on terminait dans les quinze meilleurs européens avec mon partenaire, Thibault Vauchel-Camus. Puis Thibault a voulu faire autre chose. J’ai donc changé d’équipier, mais ce n’était plus la même chose », se rappelle Damien.

Cette pause forcée le pousse à se concentrer sur son avenir et ses études. Le jeune navigateur passe son CAPEPS (Certificat d’aptitude au professorat d’éducation physique et sportive), pour devenir professeur de sport, et repense à ce jour de novembre 1990. Son désir de grand large ne l’a pas quitté, mais il ne veut pas arrêter là sa carrière en voile olympique.

En 2002, c’est la révélation. Il découvre alors la voile paralympique. « J’étais à la porte de l’équipe de France chez les “valides” [Damien Seguin est né sans main gauche]. La voile paralympique n’était pas du tout développée sur nos côtes. Je me suis dit que j’avais un coup à jouer en quillard solitaire 2.4. C’est un bateau très technique avec beaucoup de réglages. Parfait pour mon tempérament. »

Deux ans et une très bonne préparation plus tard, Damien Seguin s’offre l’or aux Jeux d’Athènes 2004. Durant l’olympiade qui précède les Jeux de Pékin (il y remportera l’argent), le navigateur a du temps libre et veut mettre en place une préparation mixte Figaro-voile olympique, avec l’objectif de faire la Route du Rhum en 2006. Mais voilà, l’organisation de la Solitaire du Figaro refuse son inscription, mettant en avant les problèmes de sécurité que pose son « handicap ». « ça été très violent. Une lettre recommandée sans aucune explication, aucun argument. Je n’ai pas voulu en rester là et j’ai décidé qu’il fallait m’en sortir par le haut et de manière constructive. »

Finalement, Damien aura gain de cause et participera en 2006 à la Solitaire – il terminera 32e sur 44 – et a contribué à faire évoluer la législation depuis. « Avant, l’autorisation de concourir était à la discrétion de l’organisateur. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Tous les navigants doivent désormais passer des tests de survie. Ainsi, on comprend mieux pourquoi, moi “invalide”, j’arrive à monter sur une échelle de corde quand un “valide” ne pourra pas. Tout est question de préparation. C’est une fierté d’avoir laissé la porte ouverte derrière moi. »

 « C’est comme si Usain Bolt courait à la fois le 100 mètres et le marathon ». Damien Seguin file la métaphore pour comparer la course au large et les épreuves olympiques sur son 2.4, un bateau de 4,50 mètres. Médaillé d’or à Athènes en 2004, puis d’argent en 2008 à Pékin, c’est lui qui a été désigné pour être le porte-drapeau de la délégation française à Londres en 2012 où il remportera la 4ème place en 2 mR.

 Aux Jeux Olympiques de Rio, en 2016, Damien Seguin a remporté une médaille d’or, conformément à son objectif de médiatiser son sport et apporter la reconnaissance du Handisport en France. Pendant 2 ans, ses partenaires fidèles, ERDF, le Département de la Loire Atlantique, Airbus et le Groupe IDEA vont suivre et soutenir Damien Seguin dans son parcours.

ROUTE DU RHUM 2018

Pour sa troisième participation consécutive à la Route du Rhum – Destination Guadeloupe (les deux premières en Class40), Damien Seguin, grâce au soutien de son nouveau partenaire, le Groupe APICIL, s’élancera sur un IMOCA, plan Finot-Conq de 2008, mené par Eric Bellion sur le dernier Vendée Globe. Comme le double champion paralympique n’est pas du genre à prendre les choses à la légère, il s’est entouré pour se préparer de Jean Le Cam qui, du côté de Port-la-Forêt, lui a appris les ficelles de sa nouvelle machine, mise à l’eau tôt, en avril, pour avoir le temps de l’apprivoiser.

Nouvel acteur dans le sponsoring voile, le groupe APICIL a construit sa collaboration, avec Damien Seguin, avec un message fort « l’accompagnement et l’inclusion des personnes en situation de handicap ».

C’est autour du partage de ces valeurs communes que le lien entre le Groupe APICIL et la Mutuelle Intégrance s’est naturellement noué avec Damien Seguin. C’est pour traduire leurs engagements d’inclusion en unissant leur force, et montrer au plus grand nombre que chacun peut aller au bout de son rêve, que le Groupe APICIL et la Mutuelle Intégrance ont choisi d’aider Damien SEGUIN, skipper lui aussi fortement engagé pour la mixité handi-valide. Ce partenariat avec Damien représente l’opportunité pour les deux marques d’affirmer leur politique d’action sociale en faveur du handicap.

Prochain départ le 4 novembre 2018 (Saint-Malo – Pointe à Pitre) : en solitaire

UN VENDÉE GLOBE EN 2020 ?

Après deux Jacques-Vabre – en double avec Yoann Richomme (2e en 2011 et 7e en 2013) – et deux Route du Rhum en Class40 (10e place en 2010 et 8e en 2014) Damien Seguin, homme de défi s’il en est, a comme objectif d’être au départ de l’épreuve vendéenne en 2020 : « En sport comme dans les entreprises, pour réussir il faut avoir un, ou des objectifs, le mien c’est d’être au départ du Vendée Globe. C’est un beau challenge d’être le premier skipper handicapé à prendre le départ d’un Vendée Globe ».

Celui qui a su depuis des années, convaincre le monde entier que son handicap n’était pas un frein à son immersion dans le milieu sportif des valides, s’attaque à un défi de taille. Trouver le budget nécessaire (environ 5 millions d’euros sur 4 ans) et un bateau digne de ce nom pour être du départ de la plus mythique des courses au large.

Prochain départ le 8 novembre 2020

EXTRAIT PALMARES 

  • Chevalier de la Légion d’Honneur
  • Officier de l’Ordre National du Mérite
  • Porte drapeau et Capitaine de L’équipe de France paralympique 2012
  • Voile Paralympique :
    3ème du championnat du monde 2014
    Triple Champion du Monde en 2.4 (2012, 2007, 2005)
    8 fois vainqueur de la World Cup de Hyères (Ex – SOF)
    Médaille d’argent aux Jeux paralympiques de Pékin en 2008
    Médaille d’or aux Jeux paralympiques d’Athènes en 2004
    4ème aux Jeux paralympiques de Londres en 2012
  • Course au large :
    8ème de la Route du Rhum – Destination Guadeloupe 2014
    8ème de la Transat Jacques Vabre (avec Yoann Richomme)
    2ème de la Transat Jacques Vabre 2011 (Avec Yoann Richomme)
    10ème de la Route du Rhum Class 40 (sur 45 bateaux) en 2009
    4ème de la Solidaire du Chocolat en Class 40 en 2009